• Inferno de Dan Brown

     

    Déjà plusieurs millions de livres vendus pour Dan Brown. 4 189 465 spectateurs en salle rien qu'en France et une recette de  757 millions de $ pour Da Vinci Code.

     Autant dire que c'est un auteur à succès, mais qui dit auteur à succès ne dit pas forcément bon livre. Dan Brown a juste la chance de bien vendre : il profite de la réussite de son film pour écouler ses bouquins !

    Je n'ai pas encore terminé son nouveau livre mais je suis presque à la fin et franchement j'ai hâte de finir car c'est répétitif et je commence à me lasser... En effet j'ai déjà eu l'impression de voir tout ce qu'il raconte dans ses livres précédents.  Je vous fais un topo :

    1. Le brillant professeur Langdon se retrouve encore dans une situation délicate.
    2. Sur sa route il trouve comme par hasard...une femme. Et celle-ci décide de l'aider.
    3. Ensemble ils comprennent qu'ils sont en possession d'un indice qui va les guider vers une découverte incroyable et qui va révolutionner le monde.
    4. Ils se lancent alors dans l'aventure pour découvrir la vérité.
    5. Ils s'aperçoivent qu'ils sont poursuivis et qu'où qu'ils aillent leurs ennemis les retrouvent.
    6. Après plusieurs courses-poursuites et la résolution de plusieurs énigmes, Langdon a le déclic ! Il vient de tout comprendre.
    7. On se retrouve alors fasse à une explication fumeuse et qui selon moi est toujours décevante

    Ps : ce schéma s'applique à tous les livres de Dan Brown sans exception, on voit qu'il y a de la recherche au niveau de l'histoire !

     

    Inferno de Dan Brown

     

    Le plus gênant dans les Livres de Dan Brown ce sont les descriptionsje n'ai rien contre les descriptions mais lorsqu'elles composent la moitié du livre ça en devient vite énervant ! Par exemple au début on peut lire ça :

    "L’objet que Langdon tenait dans les mains était curieusement lourd. Un cylindre de métal poli d’une dizaine de centimètres, arrondi aux deux extrémités, comme une torpille miniature. [...] Langdon fit tourner le cylindre entre ses doigts et découvrit un pictogramme écarlate."

     

    Inferno de Dan Brown

     

    "Ce symbole, avait découvert Langdon, avait été inventé par la société Dow Chemical dans les années 1960 pour remplacer les autres avertissements plus ou moins confus en usage jusqu’alors. Comme tous les symboles qui font mouche, celui-ci était simple, parfaitement identifiable, et facile à reproduire. Suscitant toutes sortes d’associations visuelles menaçantes – pinces de crabe, étoiles ninja –, le symbole moderne du « danger biologique » était devenu un message d’alerte universel."

    Donc le type a peut-être un virus mortel dans la main et la première chose à laquelle il pense c'est : ah oui je reconnais ce logo, je me souviens même quand il a été inventé et plein d'autres trucs inutiles à son sujet ! C'est une réaction tout fait normale !

    Si Dan Brown veut écrire un guide touristique ou un livre sur la symbologie qu'il ne se gêne pas ou qu'il précise sur la couverture "livre qui ne parle QUE des symboles"; mais qu'il arrête avec toutes ses descriptions dont on ne voit pas la fin !

    Une des autres choses que je n'apprécient pas : le prologue.

    "Les faits :
    L’iconographie, les textes, et les références historiques donnés dans cet ouvrage sont réels.
    « Le Consortium » est une organisation privée ayant des bureaux dans sept pays. Son nom a été changé pour des raisons de sécurité et de confidentialité."

    On a l'impression en lisant ce passage que l'auteur veut nous faire croire que tout dans son livre est vrai... alors que parfois on tombe sur une coquille ou une anecdote historique erronée. 

    Et puis même si ça reste assez compréhensible ce serait gentil au traducteur de partir du principe qu'on ne parle pas tous italien et que donc ça serait mieux s'il y avait des petits astérisques associés aux traductions des phrases italiennes en bas de page !

     

    Inferno de Dan Brown

     

    Mon avis :  Il est grand temps de se recycler pour Dan Brow : son histoire c'est du vu et revu ! Dan Brown c'est comme un gros gâteau : une part c'est bon, deux c'est de la gourmandise, trois c'est trop, quatre c'est l'indigestion. Je déconseille donc à moins que vous soyez vraiment fan. Et puis j'ai trouvé le professeur Langdon un petit peu fatigué : mettre plus de 50 pages avant de trouver la solution à l'énigme CATROVACER. Même moi j'avais compris depuis longtemps (ça aide de jouer à professeur Layton !) En tout cas une chose est sûre : s'il sort un nouveau livre et bien cette fois-ci je ne le lirai pas ! 

     

    Ps : pour ceux qui aiment les thrillers ésotériques je vous conseille les excellents livres d'Henri Loevenbruck qui sont de mon point de vue beaucoup mieux que ceux de Dan Brown et qui abordent des thématiques assez proches. 

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Septembre 2013 à 11:15

    Mon père a lu tous ces livres. D'ailleurs, je crois qu'il aime bien..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :