• Nos étoiles contraires de John Green

     

    Presque un mois qu'il traînait sur ma table de nuit. Le manque de temps, la fatigue, des devoirs à rendre et tant d'autres choses m’ont empêché d'attaquer ce livre. Heureusement les vacances sont arrivées et j'ai enfin pu commencer cet ouvrage dont on m'avait tant vanté les mérites.  

     

    Nos étoiles contraires de John Green

     

    Déjà, attardons nous un peu sur la couverture (elle m’intriguait beaucoup avant de commencer le roman)  Deux nuages, un blanc, un noir, fond bleu. Mon interprétation (mais c'est seulement mon avis !) c'est que le nuage noir représente les mauvais moments et le blanc les bons moments. Enfin je ne vais pas trop en dire, je ne tiens pas à vous "spoiler" toute l'histoire comme disent les anglo-saxons !

    En parlant d'anglo-saxon je tiens à préciser que j'ai lu le livre en VO anglais (Oui, je suis une fervente partisane de la VO sous toutes ses formes !)

    Hazel a 16 ans, un cancer et des parents surprotecteurs qui refusent de voir leur fille déprimer à la maison et qui la forcent à se rendre à un groupe de soutient. Cette dernière déteste ces réunions entre malades mais elle se sens obligée d'y aller pour ne pas leur faire de peine. Un jour, elle y rencontre Gus et entre-eux va naître une merveilleuse amitié. Pourtant Hazel refuse de s'impliquer plus dans leur relation car elle pense que le temps leur est compté et elle refuse de faire souffrir Gus :

     

    "I'm a grenade and at some point I'm going to blow up and I would like to minimize the casualties, okay?"

     

    Mon avis

    La maladie est un thème plus souvent évoqué dans la littérature adulte que dans la littérature jeunesse et je félicite John Green pour avoir créé une aussi belle histoire avec ce fil conducteur. Contrairement à ce que le résumé pourrait laisser penser,ce n'est pas un roman déprimant, c'est avant tout un beau récit d'amour et d'amitié. L'auteur utilise des mots justes et frais qui restent gravés dans la mémoire pour longtemps et comme il le dit si bien "ce n'est pas une histoire sur le cancer mais sur deux adolescents atteints du cancer"

    En bref je vous recommande fortement de le lire car c'est très beau, plein de vie et bouleversant à la fois.

    L'adaptation est sortie récemment dans les salles obscures aux USA (chanceux !) mais ne sortira en France que le 20 août; je me suis promise d'attendre et d'aller le voir à sa sortie sur grand écran mais je vais avoir beaucoup de mal à tenir cette promesse !

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 22:29

    Salut ! J'ai vraiment aimé ce livre, et j'attends avec impatience la sortie du film en France !

    Pour lire en VO, tu l'as commandé par internet ?

    2
    Lundi 7 Juillet 2014 à 21:24

    Coucou ! ^^

    C'est un ami anglais qui a acheté le livre à Londres et qui me l'a prêté. Je pense que tu peux le trouver dans la section livres en anglais chez Cultura wink2

    3
    Lundi 7 Juillet 2014 à 21:42

    D'accord ! Merci, j'irais voir dès que je vais dans une ville où y'a cultura :)

    4
    Vendredi 15 Avril 2016 à 14:52

    Moi aussi il m'a fallut beaucoup de temps pour le lire ce livre. Pas parce qu'il m'attendait sur ma table de nuit et que je n'avais pas le temps, tout simplement parce que mon amie qui devait me le prêter a pris 15 ans pour le lire... Et enfin de compte, quand elle me l'a prêté, elle ne l'avait même pas fini !

    Et franchement, je sais pas trop quoi en dire de ce bouquin. Je l'ai lu en français. Je suis d'accord avec toi pour la VO dans les films et séries, j'ai déjà lu des livres en anglais, mais c'est quand même moins immédiat pour moi, donc je pense que pour l'instant, je vais rester sur le français. Quand on comprend bien les choses, les sentiments passe mieux, tu ne penses pas ?

    Donc je ne sais pas vraiment quoi dire de ce livre. Oui, il est bien écrit. L'auteur a voulu sortir des préjugés et montrer le point de vu des enfants cancéreux qui en ont marre qu'on les traite comme... des enfants malades. Qu'on est pitié d'eux. D'un côté oui, c'est original, et  j'imagine que dans la réalité, ça doit être le cas. D'un autre côté, comment on peut s'empêcher de les regarder avec pitié ? Ce qui doit être encore plus original, c'est l'auteur (Désolée, je ne me souviens plus de son p'tit nom. Peter Van quelque chose, non ?) que les deux adolescents rencontre, en fait. Car il les traite exactement comme ils le veulent, mais ne s'y attendant pas, ça les déstabilise... Et je trouve que l'histoire reste triste, même si ce n'était pas tout à fait le but. Toute l'ambiance reste triste.

    Mais c'était toutefois un bon livre à lire. Je n'ai toujours pas vu le film...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :